Mode d'emploi

Le SEL de Rendeux et alentours

Système d’échange local (SEL) de RENDEUX et alentours,  MODE D’EMPLOI

Le SEL ambitionne de redonner à la vie de nos villages et quartiers une dimension solidaire et conviviale en favorisant l’entraide et les échanges non commerciaux de services, de biens et de savoirs pour une transition vers un monde plus social, écologique et humain.

1. LE SEL DE RENDEUX et alentours, c’est…

Une heure de prestation = une heure de prestation, quel que soit le type de service et la personne qui l’a rendu. Chacun offre et reçoit des services, des biens et des savoirs, dans un juste équilibre.
Pour monnayer les échanges et en contrôler l’équilibre, notre mesure, c’est le temps passé à rendre le service : Une heure prestée donne droit à une heure de prestation.

2. Le SEL en pratique

-Les échanges
-Comment évaluer un échange ?
-Les membres
-L’organisation du SEL
-Les échanges Intersels
-La route des SELS

 

A. LES ECHANGES
Les membres échangent tout type de services à condition qu’ils soient non professionnels.
Basé surtout sur le service rendu (ex changer un joint de robinet, aider à faire des confitures, aider un enfant dans ses cours de langue, faire les courses, tailler la haie, laver les vitres etc.  .)
Dans le SEL, on peut également échanger du savoir (-faire), des biens ou même des informations.

Annoncer ses offres et ses demandes:
les membres font part de leurs offres et demandes :
-soit en les encodant directement via le site internet
-soit en les transmettant au COmité de COordination du SEL (COCO)
-soit par courriel ou téléphone ou courrier.

Trouver quelqu’un avec qui échanger :
J’ai besoin d’un coup de main, je cherche un objet ou j’ai une offre concrète : comment faire ?
Les offres et demandes sont accessibles :
-via internet, sur le site http//www.ourthsel.be
-via un répertoire complet des offres et demandes permanentes,
-lors du déroulement d’une activité du SEL, via un proche équipé d’internet, via un membre du COCO, par téléphone etc.
Si j’y trouve l’offre (la demande) qui me convient, je prends directement contact avec la personne concernée soit via le site soit par téléphone. Si je n’y trouve personne pouvant m’aider, je peux encoder mon annonce sur le site ou la communiquer au COCO. Ces personnes connaissent bien toutes les ressources du SEL et peuvent m’aider à trouver une réponse à ma demande.

Surtout, je ne me décourage pas devant le refus de l’un ou l’autre membre, tenant bien à l’esprit que chacun doit rester libre à tout moment de refuser ou de rendre un service, sans avoir à se justifier.
Bien sûr, tout se passe beaucoup mieux si chacun reste courtois et attentionné.

Réaliser l’échange
Il faut toujours bien définir à l’avance les conditions d’un échange avant de s’y engager et éviter les services qui présentent un caractère dangereux (risque d’accident, de détérioration de l’objet… dont on ne pourrait assumer les conséquences). Il est important que les deux parties assument ensuite leurs engagements, c’est ce qui fonde la confiance dans le système.
Rappelons cependant que, contrairement aux professionnels, les membres qui rendent un service dans le SEL restent des amateurs. (Concernant l’évaluation en unité d’échange, voir le chapitre suivant).
Au sein du SEL, nous avons un médiateur disponible pour aider les membres qui le souhaitent à régler entre eux un différend occasionné lors d’un échange. Cependant, le SEL ne peut donner aucune garantie ni engagement concernant la valeur, les conditions ou la qualité des services des offerts. Les membres sont individuellement responsables pour leurs propres obligations légales (assurances,…). Le SEL n’a aucune responsabilité dans l’éventuel non respect de leurs obligations.
 

B. COMMENT EVALUER UN ECHANGE ?

Un échange s’évalue par rapport au temps passé à rendre le service : 1 heure prestée donne droit à 1 bon'heure de prestation.
L’unité la plus petite est le ¼ de bon'heure.
Toutefois, les parties peuvent tenir compte, dans leur évaluation, de l’aspect particulièrement difficile, pénible d’un service ou à l’inverse du caractère très léger de celui-ci.
Par convention, 1 petit service, non mesurable en temps presté, vaut ¼ Heure .
Les membres peuvent aussi convenir qu'ils échangent zéro bon'heure, le programme informatique transformera ce chiffre zéro en "cadeau" !!
Si des frais ont été engagés, les membres peuvent régler une partie de leurs transactions en euros. Par exemple : Caroline se propose de préparer des gâteaux ; elle désire faire payer les ingrédients en euros et son temps de préparation en heures. Seules les heures prestées sont enregistrées dans les comptes individuels et les frais directement entre les personnes concernées.


Le compte en Bon'heure
Si Claudine a tondu la pelouse de Pierre pendant 2 heures, son compte augmente de 2 bon'heures et celui de Pierre diminue d’autant. Pour ce faire, la règle est que le premier qui se retrouve devant l'ordinateur encode l'échange.
Cette règle peut se concrétise de 2 manières:
-soit il/elle encode 2 Bon'heures sur son compte via le site internet, et l’autre membre valide l’échange. 
-soit il/elle contacte un membre du COCO ou un membre disposant d’internet, qui encode les 2 Bonheures pour il/elle.
Les totaux des services rendus et reçus et le solde de chaque compte sont visibles sur le site.

Pour l’aider à démarrer, un membre qui s’inscrit au SEL reçoit d’emblée des Bon'heures sur son compte, cela symbolise les compétences,talents, aptitudes que chaque membre possède déjà.
Mais il s'engage à faire un échanges dans les 3 mois puisque le principe est l’utilisation et non la capitalisation de Bon'heures.
La/le Bon'heure n’est pas convertible en argent et vice-versa. Aucun intérêt n’est perçu sur les comptes négatifs, ni offert sur les comptes positifs.  S'il y avait un trop grand déséquilibre sur votre compte, on vous demandera de faire en sorte de revenir à une situation d’équilibre puisque le principe est de donner et de recevoir pour créer des liens et de la vie.

 

C. LES MEMBRES

Un membre du SEL est une personne seule, une famille, voire un groupe ou une association.
Le membre (personne seule, famille, groupe ou association) est répertorié par un numéro d’identification.
Un candidat devient effectivement membre dès que :

- Il a participer à une séance d'information.
- Il a rempli et signé sa feuille d’inscription qui comprend notamment son adhésion à la charte ainsi que son engagement à faire au moins un échange dans les trois mois qui suivent son inscription ;
- Il a payé sa cotisation annuelle en euros.
- Le nouveau membre reçoit la charte du SEL, la liste des membres, le répertoire des offres et demandes.
- Il reçoit également un accès à l’espace membre sur le site internet et encode ses premières annonces (offres et demandes). L’inscription sur le site d’un membre qui n’a pas d’accès à internet se fait par le biais d’un membre du COCO. Ou un « parrain internet » peut être proposé à ce nouveau membre.

 

D. L’ORGANISATION

Des réunions d’information concernant le fonctionnement du SEL sont organisées dans nos différents hameaux à l’intention des candidats-membres.
Le SEL cherche à créer un mode de fonctionnement qui invite chacun à la participation la plus active tant dans l’organisation qu’à la prise de décision.
On considère que travailler à la gestion du SEL est un service rendu comme un autre, au bénéfice de tous. Chaque membre contribue au fonctionnement du SEL.
Chaque mois, il sera prélevé automatiquement 1/2 Heure de son compte, ce qui permettra de retribuer tous ceux qui oeuvrent au fonctionnement du Sel

Le SEL est une association de fait, gérée par un COmité de COordination (le COCO) qui agit au nom de ses membres.
Les réunions du COCO sont ouvertes à tous : dates et ordres du jour sont disponibles auprès du secrétaire et autant que possible annoncées sur le site internet.
Le COCO est constitué de membres qui ont pour mission de gérer le SEL, faciliter les échanges, coordonner les membres, gérer le site, assurer le secrétariat du SEL, la comptabilité en euros, les inscriptions, organiser des animations et des fêtes, représenter le SEL à l’extérieur, coordonner les relais…


Si la taille du SEL le nécessite, il y aura des relais locaux par hameaux par exemple. Les relais locaux assurent une courroie de transmission entre les membres de leur village ou quartier et le SEL. Les relais servent aussi de point d’information pour d’éventuels nouveaux membres.

Les activités et animations collectives sont importantes car elles permettent aux membres de faire connaissance, ce qui renforce la dynamique des échanges et la confiance mutuelle des membres. On essaie autant que possible d’y insérer des rencontres-échanges où les membres présentent au groupe leurs offres ou demandes du moment.

Le site internet reprend notamment …
- La liste des offres et demandes
- Les coordonnées générales de chaque membre
- Les échanges récemment réalisés
- L’agenda des activités organisées au sein du SEL
- Les demandes de contributions pour assurer le bon fonctionnement du SEL
- Les nouvelles du SEL et de son organisation
- Les PV des réunions du COCO
N’hésitez pas à solliciter les membres du COCO pour toute information concernant l’utilisation du site.

Pour couvrir les frais engendrés par la gestion de l’association (frais de photocopies, de déplacements, de téléphone…), une cotisation financière de 5 euros par an est demandée à chaque membre. (Une famille = 1 membre) Un membre qui éprouve des difficultés financières peut s’adresser au COCO afin de trouver un arrangement, par exemple remplacer sa participation financière par un ou des services rendus au profit du SEL.

Chaque année, le SEL réunit l’Assemblée de Concertation Générale de ses membres.
Cette assemblée élit le COCO (les mandats sont d’un an et renouvelables), fait le point sur le fonctionnement du SEL, prend de grandes décisions s’il y a lieu, approuve les comptes et fait la fête !
A l’initiative du COCO ou sur demande d’un cinquième des membres du SEL, une assemblée extraordinaire peut être convoquée à tout moment (et rebelote, la fête !).
Les décisions au sein de l’assemblée des membres et du COCO sont prises sur le mode du consensus ou, à défaut, à la majorité des voix.

 

E. LES ECHANGES INTERSELS

Les membres ont également la possibilité de faire des échanges avec les SELs voisins (SEL de Durbuy, Rochefort-Ciney, Somme-Leuze, Marche en Famenne…) pour autant que ces SELs acceptent le principe de ces échanges InterSELs.
L’idée est de permettre les échanges avec des membres d’autres SELs afin de proposer à un plus grand nombre des services plus rares, plus originaux…ou simplement ceux qui ne sont pas offerts dans notre SEL.
Des échanges entre SELs permettent également aux membres géographiquement situés "à cheval" entre 2 SELs d’échanger au sein de ces deux SELs.
Les échanges InterSELs restent néanmoins occasionnels et le SEL reste essentiellement un Système d’Echange Local.

 

F. LA ROUTE DES SELS

La route des SELS est une association qui a pour but de " favoriser les rencontres entre adhérents des SEL en utilisant leurs possibilités d'hébergement ".

Dans La Route des SEL, on propose l'hébergement parce que l'idée d'échange des SEL nous "réveille" la tête. On parle ici d'accueillir chez soi et d’échanger nos idées, nos recettes, de se rencontrer dans tous les coins de Belgique et d’Europe.
Les adhérents offrent toutes sortes d'hébergement, de courte ou de longue durée, allant du canapé à l'emplacement pour une tente, en passant par le gîte voire la mise à disposition de leur maison, caravane ou bateau.
Ceux qui ne proposent pas d'hébergement peuvent néanmoins être reçus.
Les échanges sont notés sur le " Carnet de voyage " annuel remis à l'adhésion et exprimés en "nuitée" correspondant à une heure d'échange. Il appartient à chacun de reporter le montant des échanges sur son compte dans son SEL. C'est un pari de confiance, d'ouverture et de dialogue.

Commentaires



Membre 8

A Rendeux nous faisons dorénavant partie de la Route des Sels...